Ça vaut le détour !

5 façons de dynamiser son assiette pour passer la fin de l’hiver

3-facons-dynamiser-assiette

5 façons de dynamiser son assiette pour passer la fin de l’hiver

5 façons de dynamiser son assiette pour passer la fin de l’hiver 990 650 Jessica French

Il n’y a rien de pire que le moment charnier entre deux saisons. Cette période où vous mettez le pied dans le printemps, mais qu’à l’extérieur, c’est encore un peu l’hiver. La pluie et la neige dansent ensemble. Votre moral a besoin de soleil, mais il n’est pas encore tout à fait là. Sauf que pour avoir un bon moral, et ce, peu importe la saison, il n’y a pas que la température à considérer, il y a aussi ce qui se retrouve dans et autour de votre assiette.

Créer une ambiance

On a tendance à croire que toute l’expérience d’une dégustation culinaire ne réside que dans l’assiette. Ce n’est pas tout à fait faux, mais il ne faut pas négliger ce qui l’entoure. La couleur de la pièce, la luminosité de celle-ci ou encore les odeurs qui s’y trouvent ont un impact direct sur la satisfaction ou le plaisir que vous pouvez éprouver en mangeant. Ça ne prend pas grand-chose pour créer une ambiance. Une chandelle allumée au lieu des lumières habituelles ou encore un beau bouquet de fleurs de chez votre marchand peuvent faire toute la différence. Pensez aux petits détails extérieurs à l’assiette qui peuvent égayer l’heure du repas.

Mettre de la couleur et de la fraîcheur

Exit le blanc et le gris que l’on croise tous les jours dans les rues, bonjour le mauve, le jaune et le vert qu’on peut consommer quotidiennement. Une assiette colorée est tout aussi invitante pour les yeux que pour la bouche. L’association entre le printemps, l’été et les aliments frais est indéniable. Alors, n’hésitez pas à intégrer la fraîcheur à votre alimentation. C’est bon pour votre moral, mais aussi pour votre santé.

Intégrer des recettes plus estivales

Vous savez, ces recettes qu’on ne tend qu’à cuisiner qu’au printemps ou en été ? Pensez à les intégrer à votre menu de la semaine. Par exemple, vous pourriez opter pour un petit frosé de temps à autre, un smoothie le matin ou un délicieux bol arc-en-ciel pour le souper. Cela vous permettra d’ensoleiller vos repas, mais aussi de laisser le temps à votre système digestif de faire la transition entre les deux saisons.

Mettre un plat végétarien au menu

Un peu de changement au menu, ça vous dit ? Pas que vos repas habituels ne soient pas bons, bien au contraire. C’est plutôt que l’humain a tendance à rester dans sa zone de confort. Il arrive souvent que les mêmes plats reviennent souvent dans la même semaine, faute de temps ou d’inspiration. Ça devient parfois redondant et il est facile de perdre le plaisir de manger. Pour remédier à la situation, osez mettre un plat végétarien au menu. Cela vous amènera fraîcheur et variété à ce que vous mangez tout au long de la semaine.

Porter une attention aux couverts

Comme mentionné plus haut, ensoleiller son alimentation va bien au-delà des ingrédients que vous choisissez. Ne sous-estimez jamais l’apport positif que la couleur ou le design d’une assiette, d’une fourchette ou d’un napperon peut avoir. Les aliments consommés sont importants, mais combiner le vert vif de la luzerne avec le rose bonbon de votre couvert peut multiplier le sentiment de bonheur que vous ressentirez. Manger est une expérience et le contenant en fait partie.

Ces méthodes peuvent sembler futiles, mais les petits détails font la différence. En les appliquant, vous effectuerez la transition vers le printemps de façon plus douce et plaisante. Amener le soleil un petit geste à la fois, ça commence par votre assiette et par une visite au Marché !

Laisser une réponse